bardage (2)

Finalement, le bardage est commandé

Il s’agit de lames de Mélèze de montagne originaire de Savoie, abouté, autoclave, brossé et traité à l’huile gis 102,

les lames mesurent, 24 x 170 mm, et sont livrables en 4,50 m de long, rainurées sur quatre cotés (donc sans raccord)

Distribué dans la gamme infinéo

Ce qui m’a convaincu, c’est avant tout ce que je ne voulais pas.

Dans mes recherches j’ai fait le tour de ce que je pouvais voir dans la région. Le centre de Virelles est réalisé depuis 7 ans en red cedar.

Par contre j’ai vu une réalisation qui m’a séduit

Je suis donc allé frapper à la porte et j’ai ainsi pu entrer en contact avec le fournisseur de ce voisin.

Le bois étant de stock, il sera livré dans quelques semaines (le temps de le faire venir des Alpes) et j’aurai droit à un petit pourcentage… bien que malgré tout cela fasse exploser le montant que j’avais budgété. Mais il faut ajouter qu’en prévoyant un bardage en douglas autoclavé, j’avais naïvement oublié les traitements, soit environ 10 euros par m² tous les trois ans – impact financier, sans compter l’impact écologique de ces traitements de surface.

Il ne me reste plus qu’à le poser… mais rien ne dit qu’il sera mis en place avent l’hiver : tout vient à point a qui sait attendre !



Leave a Reply