l’escalier

La mise en forme du projet d’escalier en béton (du moins la volée qui surplombe l’espace technique) est en train de prendre forme.

Trois interventions vendredi pour me dire que c’est possible, faisable et raisonnable : mon architecte, Jean Maire constructeur-visiteur, Odile amie et architecte d’intérieur.

On a parfois des visites impromptues qui font très plaisir

Des conseils de Jacques et de Rémi pour attirer mon attention sur les choses à faire ou ne pas faire.

Je prends donc mon courage a deux mains et nous commençons à tracer au mur la forme de cet escalier. Il prendra appui en bas sur le muret qui délimite le palier abritant le compresseur, en haut sur le chevêtre, au nord sur le mur enterré, et au sud sur rien.

Au contraire, il servira de limite pour partager l’espace entre le local technique et la salle d’eau.

Je commence par prendre le niveau supérieur, le niveau inférieur et après avoir sommairement tracé la ligne qui délimitera la position de la paillasse, je me lance à dessiner en mesurant d’une marche à l’autre.

Malgré le coup d’oeil de Christine, le résultat est catastrophique. Les marches ne se ressemblent pas… donc je recommence avec une autre couleur.

Pas vraiment mieux. Finalement je trouve un truc sur un blog : quadriller tout le mur, des verticales à l’intervalle de la grandeur de la marche, des horizontales à la hauteur de la contremarche, puis je retrace dessus au crayon rouge et je fignole en indiquant le niveau du béton au fluo jaune, avec la position du coffrage de la contremarche.

Ca devrait ressembler à ça :

voilà j’ai le modèle: dimensions: hauteur  17,3 / giron 25,2, 10 marches pour remonter de 173 cm en 2.52 m, ce qui donne un pas de 59,8 cm.

je prévois de faire une contremarche inclinée pour élargir le giron et faciliter la foulée (le giron passe à 27,5 et le pas à 62, et  je compte le revetement en bois qui va couronner un recouvrement mortier fin au dessus du béton armé.

Je mesure encore une fois pour calculer les dimension du coffrage, je vais devoir commander des plaques de bétonplex. Pour le reste, j’ai assez de lattes de bois pour monter les contre marches, et j’ai même des bastaings pour l’étançonnage.

Yapluka

Leave a Reply