alerte au feu (re-)

Voici revenue la grande peur de l’an deux mille

Les maisons passives sont un piège mortel pour nos braves soldats du feu.

On  aurait pu espérer d’un représentant du peuple, qui serait selon mes idéaux une personne sensée, capable de réflexion et d’un niveau intellectuel supérieur à la moyenne, qu’il ne donne pas dans le panneau émotionnel de la peur du feu… et qu’il ne détourne pas des photos à des fins de propagande ;-).

voyez mon lien sur fb Michel Choppin encore un qui parle avant de reflechir?!?
sans doute ne sait-il pas que la problématique a déja été soulevée, et que l’enquête en cours implique, a juste titre, les corps de pompiers.

On pourrait croire, a la lecture du billet de Vincent de Wolf, que l’incendie dont l’image est reproduite en médaillon de son article, concernerait une maison passive ? je demande à voir.

Il n’y a pas  – encore – de statistique sur les incendies de maisons passives. A croire soit qu’elles ne brulent jamais – hasard ou efficacité ?- soit plutôt qu’en cas d’incendie, les pompiers n’y ont vu que du feu (ho pardon) n’ont pas fait la différence…

En attendant, ma maison passive progresse

Je continue à placer les blochets de mon réseau électrique pendant que Christine badigeonne les murs d’une lavasse jaune – knauf – servant d’imprégnation des blocs de béton cellulaire pour les rendre moins avides d’eau, donc plus faciles à plâtrer / plafonner (‘selon votre langue régionale)

Entre temps il m’est venu une angoisse – une peur irraisonnée dont la croissance ne dépend pas de facteurs rationnels- à propos de la longueur des fils que je laisse dans les blochets fixés au plâtre ? et si je me trompais, si j’avais réservé des fils trop courts ?  Rationnellement je sais qu’il n’en est rien et que même si c’était le cas, les wagos me permettraient de corriger les problèmes éventuels. Mais voilà, c’est le sort du constructeur autonome de se poser des questions insolubles, que les professionnels résolvent par l’expérience. ? L’expérience, je ne l’ai pas, je l’acquiers pas à pas. La prochaine maison que je construirai sera parfaite  !

Nous en sommes donc arrivés à avoir un étage prêt à plafonner. Le rez de jardin va suivre, pour la fin du weekend je l’espère. Le platre nous attend,  et j’ai aussi préparé un espace libre pour réceptionner le bardage de mélèze qui vient de terminer son grand voyage depuis les forêts alpines. Il doit être livré mardi.

D’ici là j’aurai mis en place les robinets des différents points d’eau dans la maison, et pu tester l’étanchéité des raccords PER que j’ai placé la semaine dernière.

et entre temps j’ai encore reçu quelques camions de remblai destiné à couvrir à l’est les tuyaux et les cuves encore au dessus du sol.

Et pendant que j’avance dans la réalisations, d’autres en sont aux préliminaires

Vinciane et Douglas ont choisi leur constructeur

Stéphane et Céline se posent la question : maison passive ou pas ?

à suivre donc…/…

Leave a Reply