la peur du feu

Nous revoilà plongé dans le parti-pris le plus émotionnel comme aux premiers temps du chemin de fer « vous n’y pensez pas, à 30 km/h, l’organisme humain n’y résistera pas ! »

J’ai trouvé dans la libre un entrefilet originaire de l’agence belga : Les maisons passives sont très dangereuses en cas d’incendie

J’ai du mal à comprendre que des personnes en responsabilité puissent donner libre courts à leurs émotions de façon aussi absolue.

Une simple information sur le principe même de la maison passive permettraient à certains d’éviter de publier des aprioris aussi infondés qu’absolus.

Nous en avons déjà parlé ici Prévention incendie.

Il est certain que les maisons passives peuvent poser des problèmes de méthodologie dans le traitement des accidents dus au feu : comme nous le disions, il faut prévoir un  matériel spécial pour y pénétrer, et la localisation des fumées peut être plus difficile que dans les constructions traditionnelles.

Ouvrir une porte ou une fenêtre par effraction est assez difficile, et la résistance des triples vitrages aux différences de température diminue l’ouverture des issues par bris de verre si la chaleur augmente.

Quant au « retour de flamme » tellement redouté des professionnels du feu, il faudra vérifier, lors de la publication des résultats de l’enquête en cours, si leur occurrence est supérieure à celles des constructions conventionnelles.

Ce qui me heurte à la lecture de cet article, c’est le titre accrocheur, affirmatif et péremptoire

Les maisons passives sont très dangereuses en cas d’incendie

Belga

On peut aussi consulter http://www.maisonpassive.be/?Maisons-passives-un-peu-de-fumee pour un son de cloche plus objectif et argumenté.

Alors que la première réaction devrait être de prendre des informations à la source au lieu de se contenter de lieu communs comme : la maison passive c’est bon pour le porte-monnaie.

Est-ce que l’enjeu de la limitation des nuisances dues au chauffage domestique ne serait pas une autre motivation à passer au passif ?

Tout bien considéré, le plus important de nos jours ne serait-il pas de vulgariser plus largement le concept de la maison passive?

One Response to “la peur du feu”

  1. Michel dit :

    voilà la mise au point de la plateforme de la maison passive
    http://www.maisonpassive.be/?Maisons-passives-un-peu-de-fumee
    l’enquête se poursuit en Belgique, mais on peut déjà) dire qu’en Allemagne et en Autriche où le principe de la maison passive est plus ancien et plus fréquemment appliqué, il n’y a eu ni incident ni polémique.
    Sans doute faut-il craindre plus la peur du changement que les risque dus au feu.

Leave a Reply