un weekend varié

Oui, les coffres de celit avancent. Morceau après morceau, dans les petits coins autour des fenêtres

Comme les grandes longueurs

Travail parfois fastidieux, et qui semble ne pas avancer. Les plaques de celit doivent être posées de façon à être jointives, et soutenues à un espacement régulier du mur de béton cellulaire. Il faut donc monter d’abord les poutres de TJI contre le mur, les soutenir par un lattage vertical et horizontal qui sépare toutes les colonnes, puis enfin seulement poser les plaques

Et dans les coins, autour des fenêtres, il faut encore ruser avec les espaces, et établir en même temps la structure qui maintiendra la bardage en son temps.

Le but est d’avoir terminé cet habillage avant le mois d’aout, date à laquelle  nous allons commencer le soufflage de la ouate de laine de verre.

Et pendant ce temps là, un nouveau venu s’est invité :

Le téléphone.

Il faudra encore enterrer le cable entre la rue et la maison, mais il passe déjà dans la gaine et j’ai la tonalité.

Et même l’adsl !

Tous ces travaux ne nous empêchent pas de profiter du paysage,  de la végétation et des habitants

C’est beau l’été.

One Response to “un weekend varié”

  1. bonjour Michel, tu sais peut-être que je pilote le magazine be.passive. On se verrait pour une petite interview ?

Leave a Reply