les caissons suite

J’attends la pose des fenêtres pour combler les derniers panneaux avant de commander le soufflage de l’isolant.

Mais dans le haut des caissons, les espaces entre les poutres doivent être fermés.

J’ai donc posé les planches de rives avant de terminer les caissons sur le mur nord

L’extrémité des poutres n’est pas verticale : puisque la poutre descend du sud vers le nord,  il faut que je réalise un montage pour poser ma planche de rive à la verticale, La planche de rive qui ferme ces ouvertures doit laisser passer le haut de la poutre et s’appuyer sur une latte qui l’éloigne du bas de la poutre.

J’ai donc repris mon idée de gabarit qui s’est révéler utile cette fois-ci.

A l’emplacement de chaque poutre, soigneusement relevé (c’était le plus délicat pour moi), j’ai dessiné une entaille de cette forme :

Et j’ai pu poser mes planches verticalement en les fixant en haut et en bas

Maintenant je peux prévoir la pose des gouttières. Il faut que je trouve un chenal étroit – je veux le faire passer derrière le bardage – et assez profond pour recueillir la quantité de pluie correspondant à un gros abat d’eau. Ce sera probablement du sur mesure.

En attendant, j’ai cloué un morceau de platon sous les toles pour éloigner du mur  l’eau qui tomberait sur mes caissons pas encore protégés.

Je me rends bien compte que je devrais soigner un peu mes compte rendus, mais … maintenant je repars sur le chantier, quand je reviens, la maison sera « hors d’air », j’espère.

…/…

Leave a Reply