Batibouw (2010)

Un an déjà de puis Batibouw 2009

Cette année je suis allé au salon pour deux bonnes raisons

La première était que j’avais une invitation,

difficile à refuser, puisque je devais participer au concours exhibition de Xella pour recevoir les 250 € minimum que m’avait assurés le soutien dont j’ai bénéficié au concours ‘bricolez-et-gagnez’.  Merci !

Bon j’aaurais difficilement pu avoir l’ambition de rafler le premier prix, j’avais devant moi une équipe concurrente qui m’a semblé partir gagnante (à gauche sur la photo).

Il faut dire aussi que jusqu’au moment de prendre les blocs en main, j’avais dans l’idée de déclarer forfait. J’ai eu la malencontreuse idée de faire un accident de santé le week-end précédent, juste le temps de rendre visite aux urgences de l’UCL, et je me sentais encore assez faible ce jeudi. Mais avec l’aide de mon maçon attitré, les automatismes sont vite revenus, nous faisons une bonne équipe.

Pourtant ce n’était pas trop difficile, de faire l’article devant les visiteurs qui passaient, qui y allaient de leurs commentaires inspirés ou caducs…

C’est curieux comme le béton cellulaire, encore plus que la brique creuse, est un matériau qui déclenche les passions. On est pour ou contre mais on reste rarement indifférent, pour de mauvaises raisons le plus souvent, plus par réaction affective que par raisonnement construit. Curieux phénomène.

Mais finalement, je l’ai eu mon chèque : La finale du concours Ytong ‘bricolez-et-gagnez’

Pendant ce temps, sur mon chantier, c’est toujours au point mort. Il gèle à Cerfontaine : pas de ciment possible, donc la pose des chamnbre de visite attendra.

Dimanche je vais avec le menuisier prendre les mesurse pour les chassis, décider de la date de livraison et commander les poutres pour les coffrages de l’isolation extérieure.

A suivre donc…/…

One Response to “Batibouw (2010)”

  1. Antoine dit :

    Bravo!!!

    Evidemment, on aurait bien aime le 1er prix, mais le plus important est de participer. Et apparemment, vous vous etes vachement bien debrouilles. Je suis quand meme epate de vous voir monter un mur (bien droit, bien propre) devant une foule de badauds! Esperons que ca donne envie a d’autre de s’y mettre.

    On se contente souvent d’etre spectateur, de consommer ce que d’autres produisent. Mais quelle satisfaction de pouvoir soi-meme construire quelque chose. Chapeau!

Leave a Reply