Maison passive de vacances en Ardenne

Petite rectification. Au lieu de « ma maison de vacances passive en Ardenne », lisez « ma maison passive de vacances en Ardenne ». En effet,  je me suis fait dire que si ma maison (enfin, moi pour elle) avait l’ambition de devenir passive, mes vacances en Ardennes, elles, ne l’étaient pas !

Je suis un peu d’accord. Pourtant, je ne me considère pas comme un bourreau de travail, loin de là.

Sans blague, après 3 mois d’interruption de travaux, et avec beaucoup de mal à relancer la machine – après le froid et la neige, la pluie s’oppose maintenant à la reprise de travaux essentiels – cette « pause hivernale » est en train de manger sur le calendrier – dont j’ai déclaré dès le départ que je n’en avais pas.

Mais voilà, quand on se prend au jeu, il y a toujours un moment où l’attente se fait longue. Même si je ne me suis pas fixé d’autre dead line que les prescriptions légales, qui me laissent encore quelques années de travaux devant moi.

Alors je trompe le temps en cherchant –ce qui doit aussi être fait – des fournisseurs. Je pense avoir résolu le problème des chassis, ils seront tout à fait passifs, et la pose ne se fera ni en applique, ni en tunnel, mais par une technique astucieuse, un peu entre les deux : chaque baie sera habillée d’une sorte de tunnel en multiplex qui permettra de poser les chassis à peu près au milieu du mur, à mi distance entre l’extérieur et l’intérieur.

encadrement des baiesune baie encadrée

Dans mon premier croquis , la zone en rouge présente une planche de multiplex de 35 cm de large qui fait le tour de la baie, et la zone en jaune l’emplacement où sera fixé le chassis, qui se trouve donc accroché au mur en quelque sorte. Le dessin a pour but de faire saisir le décrochement de l’encadrement de 35 cm de large, qui déborde du mur en béton cellulaire de 20 cm d’épaisseur. Cette solution a l’avantage de faciliter la gestion de l’étanchéité à l’air, et d’optimiser l’éclairement intérieur.

D’autant que j’ai mis la main sur un triple vitrage dont le coefficient solaire annoncé est étonnant FS ou g > 60 %, avec un Ug de 0,7, de quoi respecter un Uw de 0,6. Il s’agit du vitrage de http://www.agc-tri.com/

Ce produit serait donc plus performant que le Heat Miror http://www.heat-mirror.fr/produits.html , le quel me donne pour le Super Neutral extra clair Façade passive, FS=54%, Ug=0,6.

Bon, maintenant, j’ai vu des échantillons en salle d’exposition, pas encore de fenêtres posées. Et pas encore les miennes, si je continue dans cette direction.

De plus, les études qui le certifient ont été faites en Allemagne, en France, aux Pays bas, mais pas encore en Belgique… Mais il a déjà l’agrément CE, essentiel.

Ha, autre chose, pour ceux que cela interesse: je participe aux Passeurs d’énergie, j’ai publié une présentation ici. Merci Charleyn!

Leave a Reply