le puits canadien

Dimanche dernier, profitant de ce que mon terrassier devait repasser chez moi pour récupérer la machine qu’il y a laissée toute la semaine (il devait faire réviser la remorque qui lui sert à ses transports) je lui ai demandé une petite heure de plus, pour terminer la tranchée destinée à recevoir mon puits canadien. Chose faite et l’énorme tuyau bleu qui traînait chez mon voisin a pris enfin sa place.

img_0803

Profondeur de la tranchée : 2 mètres. Quand je m’y tiens debout, je suis au dessous du niveau du sol.

img_0788

C’est tout à fait cela qui permettra à l’air entrant dans la maison de prendre la température de cave, donc de représenter une température nettement plus élevée que celle de l’extérieur pendant plusieurs mois de l’année. Autant de calories en moins à injecter dans l’atmosphère intérieure, lors du renouvellement de l’air et de l’évacuation de l’humidité. La VMC a cela de bon qu’elle permet de gérer au mieux les ressources, et de stabiliser les consommations.

L tranchée reste ouverte, il faut encore enrober le tuyau de terre fine pour éviter le contact de l’air, qui transmet mal la chaleur. De plus, à partir d’une profondeur de 0.80 m, la tranchée servira aussi aux amenées d’eau et d’électricité, qui doivent venir en souterrain depuis l’avenue des hêtres. Et ça, ce n’est pas encore prêt.

La priorité maintenant est à la construction : élever les murs du rez de chaussée, poser les poutres FJI commandées la semaine dernière, les recouvrir d’une couche de Celit comme pare vapeur et terminer au plus tôt par la mise en place des tôles de toit (que de dois encore aller chercher à Bazeilles)

Lundi dernier nous avons reçu la seconde commande de blocs Ytong, 11 palettes qui ont été déposées sur « l’esplanade » au nord, et mardi nous avons atteint le cinquième rang.

img_0809

Dès demain nous continuons, et d’ici à la fin du mois, nous placerons les linteaux, particulièrement les poutres de 5 mètres qui vont coiffer les grandes baies au sud.

D’ici là je cours à la recherche de la bonne solution en matière d’échafaudage pour atteindre cette hauteur. Il n’est pas question ici de se servir des palettes de blocs comme nous l’avons fait au niveau précédent.

Leave a Reply