premier rang bis

Je peux dire que le gros œuvre est terminé pour la partie sous sol : rez de jardin. J’ai donc attaqué cette semaine l’élévation du rez de chaussée (enfin, rez… le niveau zéro se trouve quand même a plus de trois mètres en contrebas de la route communale)… après avoir aspiré l’eau tombée du ciel jusque sur les dalles, qui envahit toujours la maison. D’où l’intérêt de passer au plus vite à une couverture plus imperméable qu’une simple dalle de compression…

Il s’agita maintenant de commencer par un nouveau premier rang, encore un défi comme quand j’ai posé le périnsul. En effet, le coffrage de la dalle de compression et la pose des hourdis n’a pas amélioré l’horizontalité de la crête des murs. Et comme je dois, en plus de cette rectification de niveau, faire passer entre la dalle et l’intérieur des murs une feuille plastique pour assurer l’étanchéité à l’air que ne me donne pas le béton, la pose de ce deuxième premier rang doit se faire au mortier.

Sans doute que ma feuille de polyéthylène n’a pas été posée dans les règles de l’art : elle est souvent plissée, particulièrement dans les coins. J’espère que je parviendrai quand même a assurer l’étanchéité. Il faut dire à ma décharge que je l’ai placée en catastrophe au dernier moment, le soir même précédant la livraison des hourdis. Je ne m’étais pas rendu compte que cette feuille était nécessaire, et que le béton, perméable à l’air, doit être protégé. Toujours est-il que je me suis remis au ciment pour placer cette ragée de blocs.

Je sais bien qu’une construction en béton cellulaire devrait être totalement blanche à l’extérieur, alors que mon assise de ciment va laisser voir une trace noire tout autour du batiment. Mais ce ‘pont thermique’ sera protégé par 40 cm d’isolation extérieure. Alors… !

 

coupe-nord-sud1Pour reprendre les niveaux, faire le tour et me retrouver à l’horizontale la plus exacte possible, respecter les angles droits dans les coins, nous avons commencé par placer ces coins.

pose du premier rang au rez de chaussée

pose du premier rang au rez de chaussée

Et nous avons vérifié au laser que d’un coin à l’autre on retrouve l’horizontale

point laser

point laser

Puis nous avons fait le tour, en respectant bien sur les ouvertures : la porte d’entrée au nord, les baies vitrées au sur, et la porte de communication dans le mur de refend entre le volume principal et l’espace technique.

 

img_0775

 

Je n’ai pas de photo de la fabrication du mortier, (j’aurai encore des occasions d’en faire, sans doute) mais je peux dire que la bétonnière est un bon moyen pour faire un mélange lisse, pâteux à souhaits et facile d’emploi. Merci Salvatore !

La photo d’ensemble montre que j’ai déjà posé un bloc du deuxième rang à certains coins. Là encore pas de détail en image, mais j’explique : poser ces blocs à la colle m’a permis de placer les cordes de l’alignement des murs. C’est que la construction en blocs de 20 peut être délicate en ce qui concerne l’alignement, ils sont pourvus de tenons et mortaises et ne sont pas destinés à être collés sur la hauteur, et de plus ils sont beaucoup plus légers que les blocs de 30 utilisés pour les parties enterrées. Donc tout mouvement d’un bloc au moment du réglage, se reporte presque automatiquement sur toute la ligne. D’où l’intérêt d’avoir un repère permanent d’alignement tout le long du mur.

Il nous reste une palette et demie de blocs de 20. J’ai commandé la suite, ils arriveront lundi prochain. Juste ce week-end pour pose un deuxième rang et nous refaire la main avec la colle, puis les choses sérieuses vont commencer. Je suppose que nous arriverons bientot aux linteaux.

Et au toit donc assez vite. Il est temps de passer commande pour les poutres et les tôles et du pare vapeur. Pour l’isolation, on verra quand l’espace sera protégé.

One Response to “premier rang bis”

  1. Brochier François dit :

    Bravo, je suis plein d’admiration.

Leave a Reply