une maison passive?

Au-delà de ces préliminaires, nous nous sommes mis en quête d’un architecte.

Pourquoi passer par un architecte pour une conception aussi simple, me direz-vous, si vous n’êtes pas au fait de nos conditions belges ?

D’abord parce que c’est obligatoire. En Belgique, il n’y a pas de permis de construire sans mission complète d’un architecte.

Alors, puisqu’il le faut, autant choisir celui qui nous conviendra le mieux.

 

A ce stade, rien n’est défini sauf les exigences minimales : une maison qui supporte notre absence (ce n’est pas a priori notre résidence permanente) sans sentir le moisi ni le renfermé, une maison qui accepte de se réchauffer correctement quand nous l’habitons, mais qui ne vide pas notre tirelire quand nous n’y sommes pas, une maison qui cohabite avec les arbres qui nous entourent mais qui nous permet de nous réfugier au chaud dans un douillet cocon de civilisation quand les intempéries nous font regretter le soleil.

Et enfin une maison qui se laisse construire, aussi grande que possible pour notre minuscule tirelire, une maison qui grandisse avec nos idées et notre famille, une maison qui porte notre empreinte à nous.

 

Nous nous mettons en quête du collaborateur idéal. Un architecte qui connaît les techniques modernes de construction bioclimatique, qui accepte de travailler avec un autoconstructeur et qui ne prend pas au tragique les valses hésitations qui ne manqueront pas, j’en suis presque certain.

 

Plusieurs visites sont nécessaires avant de découvrir le correspondant qui nous convient. A chaque contact je me rends compte de ce que je ne veux pas comme type de collaboration. Pourtant certains de ces archi sont extrêmement enthousiasmants. Développant leurs idées, ils nous apprennent à quoi il faut faire attention pour arriver au bout de notre projet.

 

Le dernier est le bon : ils nous explique – et nous convainc – que ce qu’il nous faut, c’est un maison passive, et que ça cadre avec notre budget et nos exigences. Une isolation maximum, en autoconstruction ça ne coûte pas plus cher qu’une construction normale, puisqu’en contrepartie, la maison ne sera pas chauffée de manière traditionnelle. Une ventilation dynamique, ça permet d’éviter qu’en notre absence, l’humidité – et le froid qui l’accompagne – ne puisse s’installer à l’intérieur.

 

Mais je reviendrai sans doute sur ces arguments qui finissent pas nous convaincre, et nous signons : l’étude de notre projet peut commencer dès la fin des vacances. La première esquisse nous plait,

 

Vue en élévation du plan proposé, à partir du centre du terrain.

Vue en élévation du plan proposé, à partir du centre du terrain.

 

 Conception Quentin Goulard, Architecte – http://www.qga.be

Nous l’amendons, l’avant projet est bouclé début décembre et le dossier de demande de PU s’achève cette semaine. Lundi nous le signons et allons le déposer au service de l’urbanisme de la commune de Cerfontaine.

A lundi donc

 

…/… A suivre

 

Tags: ,

5 Responses to “une maison passive?”

  1. Mélanie dit :

    C’est avec grand plaisir que nous suivrons l’évolution de votre « cabane » en bois!
    😉

  2. Michel dit :

    Pas en bois, pas en bois, en béton cellulaire. Le bois c’est seulement pour faire joli.

  3. Antoine dit :

    Oui, le suspens monte… 🙂

  4. Georges dit :

    une maison passive qui est occupée à l’occasion….je ris! une passive dortoir (= juste rentrer pour dormir ou presque ) c’est un leurre alors une juste pour les WE et encore …franchement c’est à périr de rire et vous allez être près déçus à moins d’en faire un monstre de technologie (gestion à distance ou autre)

  5. Michel dit :

    deux motifs m’ont poussé à choisir le systme de construction passif:
    – le maintient d’une température constante sans apport de chaleur autre que les apports naturels: inutile de chauffer avant d’arriver, ni de passer quelques heures dans le froid en arrivant, il fait toujours une température correcte à l’intérieur.
    – la ventilation permanente qui évite l’air stagnant et humide d’une maison inhabitée. Pas de stagnantion d’humidité, pas d’odeurs, l’air est renouvelé en permanence.
    je n’enviage pas de domotique ni de commande à distance, juste un réglage constant de la ventilation.
    maintenant, on va voir si ça marche pour moi.
    apparemment ça n’est pas votre expérience. Auriez-vous érté déçu par une construction passive? avez-vous eu des difficulté à trouver le systme adéquat?
    si vous voulez bien expliquer, je suis preneur, autant prévenir avant que corriger après coup…

Leave a Reply