du vent mais pas de pluie

J’en profite pour avancer dans le bardage du mur sud.

Maintenant que la coursive est quasiment terminée, je me trouve juste à trois mètres sous le toit et la façade s’est tout d’un coup réduite à quelque chose de quasi normal.

J’ai enfin fini les découpes qui entourent les fenêtres du rez de chaussée sud, la pose du bardage sur les murs peut continuer.

Je monte donc mon indispensable étagère de stockage qui me sert d’échafaudage depuis si longtemps, sur la toute nouvelle coursive et je me trouve a hauteur d’appui pour poser encor quelques lames de mélèze au dessus des fenêtres. Demain je remonte encore de quelques crans pour continuer vers le haut, en profitant de ce que le soleil doit m’accompagner quelques heures. On verra où nous arrivons à deux.

Le seul problème de cette « face sud », c’est sa longueur. Pour couvrir les 12 m de celit, je dois passer deux lames et demie de mélèze, il faut donc que je puisse clouer sur chaque latte et donc mon échafaudage devrait faire 12 m de long, ce qu’il ne fait pas. Je travaille don en escalier : plus haut d’un coté, puis je monte de l’autre et ainsi de suite.

Le résultat même si ce n’est pas encore terminé, me plait.

Ps : elle est pas mal, la terrasse, non ?

Leave a Reply