nouvelle récolte de carottes

Ce n’est pas la saison, me direz-vous, nous ne sommes qu’au début du printemps.

Aussi bien ces carottes là ne viennent pas de mon jardin mais de mes murs.

J’ai de nouveau sollicité mon terrassier pour venir faire des trous, mais pas avec sa pelle, plutôt avec sa carotteuse.

En effet pour établir mon réseau de distribution et d’extraction d’air a partir de la VMC, je dois traverser des murs, et même une fois la dalle (hourdis plus chape) du rez de chaussée. Une bouche d’expulsion au niveau du living, et deux dans l’espace sommeil. Pour l’extraction, une bouche dans la salle de bain, une dans la toilette du rez de chaussée et deux dans la cuisine (en effet, la hotte aerolock se connecte sur une aspiration de la VMC, tandis que le complément d’extraction de la cuisine se fait pas une bouche complémentaire.

Nous avons donc fait 5 trous dans les murs

Et un dans le sol du rez de chaussée

Vous me direz : les réservation, ça existe ! pourquoi ne pas avoir prévu tout ça avant, évitant ainsi les inconvénients d’un perçage des murs dans une maison déjà habitée ?

He bien tout simplement parce que la VMC a été choisie bien après le début de la construction, et le réseau n’a été fixé qu’il y a environ 6 semaines.

Et ça marche dans ce sens là aussi.

2 Responses to “nouvelle récolte de carottes”

  1. TJ dit :

    150 m3/h pour une hotte de cuisine, c’est vraiment très peu, d’habitude la puissance se situe entre 450 et 1200 m3/h. De plus, avec une sortie directe, vous déséquilibrez toute la ventilation. La solution la plus simple dans les maisons passives, c’est une hotte sans sortie avec un filtre charbon pour les odeurs, ça réinjecte l’air avec l’humidité dans la maison car l’air est très très sec dans ce type de construction. Pour le moment, votre construction est remplie d’eau, vous n’avez pas encore cette sensation, mais dans deux ans, vous aurez entre 20 et 35% d’humidité (beaucoup trop sec), la norme est entre 40 et 60%

  2. Michel dit :

    je crois que je referai un post sur la hotte.
    mais j’explique en deux mots: la hotte a recyclage, ça me laisse très sceptique; meme en brassant 400 à 1200 m³/h, les odeurs sont simpement recyclées dans la pièce!
    la sortie directe, possible moyennant la necessité de rééquilibrer la ventilation à la fin de la période d’utilisation de la hotte, ça pose des problèmes d’étanchéité, qui peuvent etre traités, mais qui m’inquiètent.
    une hotte qui expulse 125 m³/h en permanence et qui recueille les vapeurs/odeurs sans leur laisser le temps de se répandre dans la pièce grâce à la ventilation verticale, ça me semble suffisant (et j’ai entendu de bons échos de ceux qui l’utilisent)
    quand à l’air sec, j’ai pas peur!, n »oublions pas que j’ai construit au milieu d’une foret, là où l’air est humide d’un bout de l’année à l’autre, et que la VMC, c’est avant tout un moyen de diminuer l’humidité dans ma maison.
    à plus tard dans un autre post

Leave a Reply